Des caisses d'économie …FTQ ! Pourquoi pas ?

Il y a 60 ans, pour échapper aux taux d’intérêt usuraires des banque et des compagnies de finance, les syndicats et les groupes de travailleurs et travailleuses se donnaient un instrument économique favorisant la prise en charge et l’autonomie financière : les caisses d’économie.

En juillet 2001, les 90 caisses d’économie (qui ont aujourd’hui un actif de 2,7 milliards $) devaient se fusionner avec la Fédération des caisses Desjardins du Québec. Afin de mieux contrôler leur avenir, les caisses d’économie ont décidé de reconfigurer leur réseau en fonction de leur mission au service des groupes de travailleurs et travailleuses. Cette stratégie s’articule autour de deux axes principaux :

  • une caisse regroupant des membres d’un même secteur économique (industriel, santé, éducation, services publics, haute technologie) ou
  • un lien d’affinité avec une même organisation syndicale.

Déjà des caisses se sont regroupées en fonction des principes précités. En Outaouais, il y a trois caisses d’économie sises à Hull, Gatineau et Buckingham. Des membres des secteurs industriel, santé et éducation y sont présents. Le Conseil régional prends la responsabilité d’aller chercher toute l’information pertinente sur ces regroupements, sur les services qui seront offerts, sur les facilités d’accès advenant un regroupement des services et sur tout le processus entourant cette reconfiguration.

Le Conseil contactera, consultera et informera ses affiliés, membres d’une caisse d’économie. Il aura sûrement besoin des conseils avisés des administrateurs provenant de nos rangs qui siègent déjà au c.a. des caisses d’économie de la région. Une campagne de promotion auprès de nos affiliés pour qu’ils adhèrent aux nouvelles caisses d’économie devrait suivre.