« Jocelyne Houle joue dans le dos de la FTQ »

Gatineau, 5 juin 2007 – Le 9 avril dernier, la demande officielle déposée à la Commission de toponymie de Gatineau ce lisait comme suit : À défaut de retenir notre demande afin de changer le nom de la rue MacLaren pour celui du 8-OCTOBRE-1906, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ Outaouais) souhaiterait que le parc portant le nom de MacLaren soit ainsi modifié pour le parc du 8-OCTOBRE-1906 afin de commémorer un événement historique important dans le secteur de Buckingham.

La commission de toponymie a tranché

« La Commission tranche et juge recevable le nom du 8-octobre-1906, que ce soit pour modifer la rue MacLaren, ou bien, pour le parc MacLaren. Déçue, Jocelyne Houle joue dans le dos de la FTQ et contacte Énergie Brookfield qui sont les propriétaires du parc MacLaren pour leurs signifier qu’elle n’est pas d’accord et leur demande de ne pas signer d’entente entre eux et la FTQ », a déclaré M. Lemay.

Un compromis à saveur touristique et économique

« Nous étions sensibles à la demande des résidents de la rue MacLaren; nous avons donc opté pour un compromis en y allant pour le parc MacLaren. Non seulement le compromis est bon pour tous, il a même une saveur touristique et économique pour notre secteur », a mentionné pour sa part Gene Hartley , président du Conseil régional FTQ-Outaouais et résident du secteur Buckingham.

La conseillère Houle ne veut pas faire face à la musique

« Il est décevant de voir agir de la sorte la conseillère municipale Jocelyne Houle dans ce dossier. À sa demande de ne pas alerter les médias en avril dernier, Madame Houle souhaitait attendre la décision de la commission pour le compromis que nous avons proposé pour ne pas faire face à la musique », a renchéri Dino Lemay.

« Nous avons tous compris, que la conseillère semble dépassée par les évènements, la FTQ demande donc au maire Marc Bureau ainsi que les conseillers municipaux de prendre le dossier en main dû au manque de transparence de Madame Houle dans ce dossier. De ne pas répéter une autre erreur que le conseil municipale de Buckingham avait comise dans les années 1960 en donnant une rue aux MacLaren sans connaître la vrai histoire. Le 8 octobre 1906 fait parti de notre histoire et se doit d’être signifié », a conclu M. Hartley.

Rappelons que la FTQ, la plus grande centrale syndicale en Outaouais, représente plus de 25 000 membres.
– 30 –

Source : FTQ-Outaouais
Renseignements : Dino Lemay (819) 664-1940
Gene Hartley (819) 661-6118