La vallée assiégée, un livre qui choque

Pétition et lettre d'appuie type pour modifier le nom de la Rue Maclaren pour la rue du 8-octobre-1906 disponible à la rubrique pétition de notre site web

Gatineau, 1er décembre 2006 – Suite au lancement hier soir du livre de Pierre-Louis Lapointe, La vallée assiégée : Buckingham et la Basse-Lièvre sous les MacLaren, 1895-1945, « il est de notre devoir de citoyen de prendre conscience du recul important que cette famille a imposé au monde ouvrier et au développement économique de notre région, » a déclaré M. Lemay.

« Ils se sont enrichis sur le dos des travailleurs en prenant en otage toute la région. Ils ont éliminé toute concurrence possible en monopolisant les cours d’eau, seul moyen utilisé à l’époque pour le transport des billes de bois, puisqu’ils avaient empêché la venue du chemin de fer dans la région. Dans les années 1940, ils ont même détruit leurs châteaux afin de priver de revenus la ville de Buckingham – des pertes de plus de 100 000 $ en taxes municipales – dans le seul but de se venger du nouveau maire élu par le peuple.

Ce livre qui choque démontre que la richesse de cette famille est étroitement liée à la politique et révèle la connivence de tous les paliers de gouvernement.

Le monument Bélanger-Thériault érigé récemment à la mémoire des deux syndicalistes tués par cette famille le 8 octobre 1906 vient prendre toute la place qui lui revient à Buckingham. Mais il est tout à fait incompréhensible et honteux qu’une rue de Buckingham porte encore aujourd’hui le nom de MacLaren. La lecture de ce livre convaincra sans doute nos élus municipaux de la nécessité de la rebaptiser en rappelant la date des assassinats. C’est ainsi que la Rue du 8 octobre 1906 continuera d’évoquer un pan important de l’histoire régionale dans la mémoire collective », a conclu Dino Lemay.

Rappelons que la FTQ, la plus grande centrale syndicale en Outaouais, représente plus de 25 000 membres.

Source : FTQ-Outaouais
(819) 777-5441

– 30 –