Le droit de savoir !

Au maire Marc Bureau,

Comment pouvez-vous octroyer un contrat de rénovation majeur de 28 M, sans aller en appel d’offre ?

Comment pouvez-vous octroyer un PPP sans aviser les citoyens du risque financier potentiel ?

Savez-vous c’est quoi un PPP ? Nos conseillers municipaux ainsi que les citoyens de Gatineau le savent-ils ?

Saviez-vous que l’aréna Bell Sensplex est un bel exemple à ne pas suivre, de même que le Centre Ray Friel ? Pourtant l’ancien maire Bob Chiareilli vantait les PPP : parlez-en aujourd’hui au vérificateur général d’Ottawa.

Que dire de plus sur l’hôpital de Brampton qui a coûté 300 millions de dollars de plus en PPP? Que s’est-il passé avec le réseau de distribution d’eau potable de Hamilton-Wentworth, l’aréna de Guelph, l’aréna de Cranbrook et j’en passe?

Saviez-vous que le centre multisports Roland-Dussault devait coûter 4,8 millions au départ et qu’ils sont rendus à 12,6 millions ? Saviez-vous que la ville poursuit la firme AXOR ?

Qu’arrivera à la fin du contrat, la ville devra-t-elle racheter l’aréna ? La ville héritera-t-elle d’infrastructures vieillies, coûteuses à maintenir ou ayant atteint la limite de leur vie utile ? Qu’arrivera-t-il si le promoteur fait faillite, la ville est-elle responsable ? Je pense que oui M. le Maire.

Un PPP, la ville paye et risque, pendant que le privé empoche tous les profits, sans aucun risque.

M. Bureau, est-ce l’héritage que vous voulez laisser à nos jeunes ?

Dino Lemay
Conseiller régional FTQ