Négociations du secteur public: Les membres du Front commun en Outaouais se mobilisent

Dans le cadre des activités de perturbations économiques organisées partout au Québec par le Front commun, près de 400 personnes de la région de l’Outaouais ont participé hier à une soupe populaire sur l’heure du dîner devant le bureau de la députée de Hull, Maryse Gaudreault. En soirée, ils ont manifesté devant la Banque Nationale et la Banque Scotia à Buckingham. Par ce geste symbolique, les membres du Front commun dénonçaient les compressions de Québec, alors que le gouvernement se prive de revenus en baissant les impôts des grandes entreprises et des institutions financières et en ne faisant rien pour prévenir l’évasion fiscale.

«Alors que les travailleurs et travailleuses du secteur public se font dire que nous n’avons plus les moyens d’assurer des salaires et des conditions de travail décentes parce que les coffres de l’État sont vides, le gouvernement Couillard n’a rien fait pour freiner l’évasion et l’évitement fiscaux, qui privent pourtant l’État québécois de millions, voire de milliards de dollars chaque année», a dénoncé le conseiller régional de la FTQ, Dino Lemay.

Celui-ci rappelle du même souffle que les banques canadiennes multiplient les profits record. En trois mois cet été, les banques canadiennes ont dégagé des profits de 9,2 milliards de dollars. Que proposent les libéraux? D’assouplir leurs charges fiscales!

C’est le 26 octobre que les membres du Front commun en Outaouais tiendront une première journée de grève.

FC-soupe-populaire-13oct2015-01 FC-soupe-populaire-13oct2015-04

FC-soupe-populaire-13oct2015-03 FC-soupe-populaire-13oct2015-02