« On n'a pas oublié, M. Pelletier ! »

Lundi le 26 janvier 2004 – Les Marabouts de la FTQ ont de nouveau manifesté leur mécontentement face au gouvernement Charest devant la Maison de la culture. Les manifestants ont tenu à signaler au ministre Pelletier qu’ils n’ont pas oublié la vision anti-travailleur de son parti. « Nous ne sommes pas contre le lancement de la campagne d’Emploi-Québec, nous sommes contre le ministre qui tente aujourd’hui de valoriser l’image de son parti, image qui ne cesse de se ternir, » a mentionné Donald Roy. « Nous n’avons pas oublié le bâillon que vous avez imposé aux Québécois pour passer vos lois anti-travailleurs; à chaque pas que vous ferez, la FTQ sera là, a promis Dino Lemay. Emploi-Québec n’avait pas besoin du ministre pour annoncer cette campagne, mais ce dernier tenait absolument à venir parader, question d’image, je suppose ! »

Lorqu’on passe huit projets de loi au travers de la gorge des travailleurs comme s’il y avait urgence, lorsqu’on bâillonne le peuple québécois, lorsqu’on agit de façon antidémocratique avec le peuple autochtone, lorsque le premier ministre annonce une fermeture d’usine à Davos, lorsque les sondages révèlent que deux Québécois sur trois sont contre la supposée réingénierie, il y a de quoi vouloir rehausser son image, de dire Dino Lemay.

Monsieur Pelletier, ayez donc le courage de dire aux étudiants de se trouver un emploi du côté patronal s’ils ne veulent pas travailler plus tard pour des peanuts, a renchéri D. Roy.

Monsieur Pelletier, la FTQ sera toujours disponible, là où vous serez !

À la prochaine,

La FTQ, la plus grande centrale syndicale en Outaouais, représente plus de
25 000 membres.

Source : FTQ-Outaouais