« Les libéraux appuient le Bloc »

Gatineau, 26 octobre 2006 – Hier soir, alors que se tenait le vote sur le projet de loi C-257, Marcel Proulx, député libéral – Hull – Aylmer, ainsi que tous les députés libéraux du Québec ont voté en faveur du projet de loi déposé en Chambre par le bloquiste, Richard Nadeau de Gatineau.

« Fini les scabs pour les Vidéotron, Poste Canada, Radio-Nord, bref tout ceux et celles qui sont sous juridiction fédérale. Cette loi qui viendra modifier le Code du tavail canadien empêchera aux employeurs d’utiliser des briseurs de grève lors de conflit de travail. Fini les deux classes de travailleurs au pays! » a déclaré Dino Lemay, conseiller régional FTQ.

Cannon manque de colonne

« Le ministre Cannon a manqué une belle occasion de prouver aux travailleurs et travailleuses de sa région qu’il avait à cœur leurs droits. Surtout qu’une douzaine de députés conservateurs à travers le pays ont su se tenir debout face à leur chef Harper, » a mentionné le conseiller régional.

Un résultat qui parle

Pour une fois, tous les partis politiques de l’opposition ont su mettre de coté leur allégeance politique. En effet, 167 députés, en majorité libéraux, néo-démocrates et bloquistes, ont appuyé le projet de loi anti-briseur de grève alors que seulement 101 députés étaient contre. Tous les efforts des membres d’organisations syndicales affiliés à la FTQ et au CTC, qui ont rencontré tous les députés de la Chambre des communes dans le but de les sensibiliser sur l’importance de ce projet de loi, ont été récompensés par une grande victoire pour les travailleurs et travailleuses.

Nos députés dans l’Outaouais

« Oublions le ministre conservateur Cannon, Marcel Proulx ainsi que Mario Laframboise (bloquiste – Papineau) ont compris la nécessité d’appuyer le projet de loi de Richard Nadeau afin d’éviter de très longues grèves ou lock-outs dus à l’embauche de briseurs de grève et, surtout, d’assainir le climat pendant et après un conflit de travail.

Dans quelques mois, il y aura sûrement élection pour un « nouveau » gouvernement canadien. À défaut d’avoir voté en faveur du projet de loi, le ministre Cannon devra justifier sa position contre les travailleurs et travailleuses devant l’électorat » a conclu Dino Lemay.

Rappelons que la FTQ, la plus grande centrale syndicale en Outaouais, représente plus de 25 000 membres.

Source : FTQ-Outaouais
Renseignements : Dino Lemay (819) 777-5441