Monument Bélanger-Thériault

Historique du monument Bélanger-Thériault

Le 8 octobre 1906, Thomas Bélanger et François Thériault,
respectivement président et secrétaire de la section
locale 7 de l’Union des journaliers de Buckingham, sont
attirés dans un piège et abattus par des détectives à la solde de
la compagnie MacLaren. Plusieurs militants sont blessés, mis
en prison; la ville est occupée par les soldats et la compagnie
met en circulation une liste noire qui interdit toute embauche
dans la région des militants syndicaux et de leurs descendants.
Près du quart de la population a dû s’expatrier. L’employeur
venait de tuer dans l’œuf une première tentative de
syndicalisation des travailleurs à son emploi. Un procès
arrangé condamna les innocents et innocenta les coupables.
Le Conseil régional de la FTQ en Outaouais veut immortaliser
le sacrifice de ces deux martyrs du travail (tel qu’il était inscrit
originalement sur leur monument funéraire) en élevant à leur
mémoire une sculpture monumentale à l’endroit même où ils
ont été tués, le Landing à Buckingham.

CONCEPT DE LA SCULPTURE
MOMUMENTALE

Une création de Pierrette Lambert, artiste-sculpteure de
l’Outaouais, la sculpture, une plaque d’acier (de 2,75 m
sur 4,6 m) recouverte de visages superposés évoque les
compagnons de Bélanger et Thériault, ces derniers
représentés par deux espaces vides symbolisant leur mort.
Deux draveurs sur un embâcle de billots nous rappellent
le dur et dangereux travail de nos ancêtres. Le monument
sera la pièce maîtresse d’une place d’une superficie d’environ
230 m2 qui accueillera les visiteurs à l’entrée d’un parc
linéaire qu’on appelle le Landing. Ce parc longe la rivière
du Lièvre.